Chinatown

Chinatown

Les premières décennies du Chinatown New Yorkais furent dominés par les “tongs” (traduit de façon neutre par “associations”), groupes d’influence constitués autour de propriétaires terriens, d’alliances politiques (Kuomintang contre le Parti communiste chinois), et parfois de syndicats du crime. Ces associations, en général une par rue, fournissaient une protection contre le racisme anti-Chinois, aidant les nouveaux immigrants à se lancer dans les affaires, notamment en leur prêtant de l’argent.

Ces associations se regroupèrent en fédération sous le nom de Chinese Consolidated Benevolent Association. Cela ne fut pas suffisant pour en assurer la stabilité, et les conflits étaient fréquents entre les différents gangs, opposant notamment les tongs On Leong et Hip Sing du côté de Doyer street. Des gangs comme les Ghost Shadows (Ombres Fantômes) et les Flying Dragons (Dragons Volants) perdurèrent jusque dans les années 1980.

Le seul parc de Chinatown, Columbus Park, occupe l’emplacement de l’ancien quartier mal famé de Five Points. Durant le xixe siècle, cette zone était la plus dangereuse de New York (telle qu’elle a été décrite par le film Gangs of New York).

Une grande partie de Chinatown fonctionne dans une économie parallèle, avec des salaires inférieurs aux minima légaux et des transactions financières effectuées en numéraire pour éviter de payer les impôts. Elle emploie nombre d’immigrants qui ne maîtrisent pas suffisamment l’anglais pour envisager d’occuper de meilleurs postes. Ce système a favorisé l’expansion de l’industrie de confection et des boutiques de vêtements. On trouve aussi une forte activité touristique à Chinatown, avec la présence de nombreux restaurants.

Plus d’info au source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Chinatown_(New_York)

Comments are closed.